Fishbeard – Al Merrick : notre avis sur ce fish performance

La Fishbeard de Al Merrick est le dernier fish performance mis au point par la marque californienne. Découvre dans cette vidéo si cette board est faite pour toi ! Et si tu hésites entre plusieurs modèles, jette un oeil à l’article : comment choisir son fish.

1. Un fish taillé pour la performance

L’outline

Si la Fishbeard de Channel Islands est aussi haute performance, c’est notamment parce qu’elle reprend le même shape que la NeckBeard 2 shapée avec Dane Reynolds. La Neckbeard est une planche radicale permettant de générer de la vitesse pour envoyer de grosses manoeuvres à la Dane Reynolds.

Ce qui change sur la Fishbeard, c’est le tail. Avec davantage de largeur, un swallow tail ainsi qu’une ligne de rail plus droite, elle t’apportera ce côté « fishy » pour tenir ta ligne de rail dans de longues courbes.

Son nose affiné et son outline plus courbée que sur un fish classique lui donneront de la maniabilité et t’éviteront d’avoir cet effet « bateau », lorsque tu ne peux pas être suffisamment réactif dans le creux de la vague parce que tu as trop de volume au nose ou au tail.

2. Une board qui rime avec vitesse

Le rail

La planche est dotée d’un faible rocker à l’avant et d’un rocker modéré à l’arrière. Associé au volume généreux de la fishbeard, ça va te permettre de planer au-dessus des sections molles tout comme de partir facilement à la rame avant de basculer sur ton pied arrière pour envoyer un gros carve !

La carène

La carène de la planche bénéficie d’un simple concave. Cela te permettra tout simplement de générer de la vitesse. En concentrant l’eau entre les rails, ça créera un effet de lift sous la planche, te permettant d’aller plus vite !

3. Quelles dérives pour cette board ?

Al Merrick Keels

Britt Merrick a pensé à cette board avec les Al Merrick Keels. Il te permettront de générer vitesse et accroche, grâce à leur base large tout en ayant plus de pivot que des dérives de fish retro. En effet, elles sont allongées, mais également plus droite que des dérives de fish classique. Elles auront donc un meilleur pivot dans le creux de la vague.

4. Avis final

Cette board penche plus du côté shortboard/groveller que fish retro lorsque l’on parle de sensation. Elle satisfera vraiment les surfeurs venant du shortboard et recherchant une planche plus « cruisy » tout en conservant le côté réactif du shortboard. Ce serait dommage de se priver de taper la lèvre si l’occasion se présente. En revanche, si tu veux de la glisse purement retro, ce n’est pas le fish qu’il te faut.

Pour te faire ton propre avis, regarde cette vidéo du team Al Merrick en train de la surfer ! 😉